Cock RingWeb HostingSpell Check

Fiscalité

Taxe foncière 2019 : une hausse réelle

La taxe foncière 2019 est en hausse par rapport à 2018. En effet, non seulement la taxe foncière est réévaluée de 2,2% correspondant à l’inflation mais en plus les taux appliqués par les communes, intercommunalités et départements ont tendance à augmenter afin de compenser les baisses des dotations de l’Etat. Et à ces hausses de taux va s’ajouter pour plusieurs dizaines ou centaines de milliers de ménages une révision à la hausse de la valeur locative de leur propriété. La taxe foncière 2019 rapportera encore plus àl’Etat qu’en 2018, année où pas moins de 35 milliards d’euros avaient été versés par les propriétaires de logements. La taxe foncière est une véritable manne financière pour l’Etat qui ne prive donc pas de la revoir à la hausse pour compenser les quelques rares gestes qu’il fait par ailleurs envers les contribuables. Si vous êtes propriétaire d’un logement, qu’il s’agisse de votre résidence principale, d’une résidence secondaire ou d’un bien locatif préparez vous à payer entre 2 et 5% de plus qu’en 2018. Pin It Article original sur http://www.la-fiscalite.com/

Entrepeneurs, focalisez-vous sur le business

Bien souvent des entrepreneurs se plaignent de ne pas avoir suffisamment de commandes ou suffisamment de de temps à consacrer à leur coeur de métier. Ces entrepreneurs oublient souvent qu’internet est devenu un outil indispensable où de nombreuses solutions et plateformes leur permettront d’économiser du temps sur des tâches sans valeur ajouter pour eux. Ainsi qu’il s’agisse de comptabilité, d’édition de facture, de création de cartes de visite, de formalités ou encore de dépôt d’annonce légale il existe des dizaines de solutions permettant de gagner du temps. Si vous êtes en phase de création d’entreprise, ne perdez pas votre temps en formalités, rédaction de statuts, rendez vous avec l’imprimeur… faites tout cela en ligne et focalisez-vous plutôt sur votre business plan et vos rendez-vous avec votre banque et vous futurs fournisseurs. Si l’entreprise est déjà créée alors il faut consacrer son temps à recevoir des commandes et les honorer. Et donc déléguer toute la partie « paperasse » toujours très chronophage en France du fait du nombre de formalités à respecter : déléguez donc la comptabilité, le volet social également si vous êtes concerné ou encore la publication d’une annonce légale si vous avez apporté une modification à votre entreprise, telle qu’un changement de capital, de dénomination, de gérance ou encore d’adresse de siège social. C’en est désormais terminé des déplacements inutiles, des rendez-vous à rallonge, des retards dus à des agendas surchargés. Reprenez en main votre fonction, concentrez vous sur le business, et déléguez le reste, c’est le plus cadeau que vous puissiez faire à votre entreprise et que vous puissiez vous faire à vous-même. Pin It Article original sur http://www.la-fiscalite.com/

Jour de libération fiscale 2019 : ce sera le 19 juillet

Comme chaque année l’Institut Molinari publie la date à partir de laquelle chaque citoyen européen commence à travailler pour lui et non pour l’Etat aux travers d’impôts et taxes, nommé jour de libération fiscale. La France reste le pays avec la plus forte pression fiscale d’Europe En France, relative bonne nouvelle, le jour de libération fiscale 2019 sera le 19 juillet, soit 8 jours plus tôt qu’en 2018. Et c’est la deuxième fois consécutive que cette date recule, ce qui tend à signifier que les français sont un peu moins soumis à un fardeau fiscal qui continue cependant de dépasser 50% de leurs ressources. La nouvelle n’est que relativement bonne car la France reste le pays d’Europe ayant le plus fort taux de pression fiscale et sociale d’Europe. Ainsi, la France est le pays avec le plus fort taux de pression fiscale et sociale d’Europe, avec 56,73%, devant l’Autriche et la Belgique avec des taux respectifs de 54,32 % et 54,24 %. On notera par ailleurs que la Belgique qui était il y a quelques années encore le pays avec le plus fort taux de taxation est désormais troisième, avec un taux qui est passé de 59,60% en 2014 à 54,24% en 2019, soit un peu plus de 5 points de baisse en 5 ans. Sur la même période le taux en France est passé de 57,17 à 56,73% soit une diminution de moins d’un demi point, il reste donc des marges d’améliorations possibles! Retrouvez tous les chiffres pour chaque état européens sur le site de l’Institut Molinari. Pin It Article original sur http://www.la-fiscalite.com/

LMNP : combiner location étudiants et touristes

Le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP) s’avère à la fois souple (pas de comptable à avoir, il suffit de tenir une comptabilité sur un tableau et de conserver ses factures) et fiscalement intéressant puisque l’on est imposé que sur la moitié des revenus encaissés. Et en achetant un bien où la demande locative est forte autant durant l’année scolaire avec les étudiants que durant l’été avec les touristes il y a moyen de maximiser la rentabilité de son investissement. Louer aux étudiants et aux touristes En louant de mi-septembre à fin mai à des étudiants puis de début juin à mi septembre à des touristes un studio meublé à proximité d’une zone universitaire et de la mer, un investisseur peut réaliser un revenu annuel conséquent tout en restant sous le plafond annuel de 23.000 euros de recettes locatives pour pouvoir bénéficier du statut LMNP. Prenons un exemple concret : Un studio à Gruissan (11430) de 25 mètres carrés environ se vend plus ou moins 65.000 euros, soit 70.000 euros avec frais de notaire. Il y a de l’offre en suffisance pour que les prix n’explosent pas comme on peut le constater sur le site immobilier Aude. Une fois meublé, ce studio pourra être loué disons 8 mois à un étudiant fréquentant l’IUT de Perpignan ou la faculté de droits de Narbonne qui sont à moins de 10 kilomètres de Gruissan. Ce type de bien se loue environ 350 euros par mois hors charges. Puis sur les mois de juin, juillet et août ce studio sera loué à des touristes, au tarif de 350 euros la semaine en juin, 400 euros la semaine en juillet pour atteindre 450 euros la semaine pendant le première quinzaine du mois d’août. Ne prenez pas votre calculatrice, nous avons fait le calcul pour vous : le total perçu est de 7900 euros, sachant qu’il reste encore théoriquement 4 semaines de libre. Donc les recettes locatives de ce studio meublé seront de 7900 à 8500 euros environ par an. On atteint ainsi un taux de rentabilité annuel de bien plus de 10% (disons entre 11 et 12%) ce qui est plutôt rare, voire même exceptionnel. Bien entendu cela demande une implication personnelle puisqu’il faudra s’occuper des états des lieux d’entrée et de sortie notamment pendant la période estivale, bien qu’il soit possible de faire appel à une agence immobilière spécialisée pour cela. Il est également possible d’atteindre ce type de rentabilité en louant exclusivement l’été des biens très haut de gamme et idéalement placés, par exemple tels que ceux localisés sur la région de St Tropez que l’on retrouve sur La Maison De Luxe. Par contre le ticket d’entrée est bien plus élevé tant en matière d’acquisition du bien que du coût de son équipement. Là où un jeune couple se satisfera d’un canapé lit dans un studio de 25 mètres carrés, la famille aisée louant une maison avec piscine pour 4 à 5000 euros la semaine sera en droit de profiter d’un confort élevé. D’où un investissement dans la literie, le mobilier, les équipements électro-ménagers… bien plus élevé. Pin It Article original sur http://www.la-fiscalite.com/

Bien domicilier son entreprise

Vous vous adonnez aux formalités de création de société (SAS, SASU, SARL, SCI, EURL…) ? Il vous faut donc une domiciliation d’entreprise, c’est-à-dire une adresse pour le siège social de votre société. Ce lieu sera votre adresse commerciale, administrative et professionnelle. Avoir une adresse est obligatoire pour l’obtention d’un extrait K-Bis. Nous allons voir les différentes façons d’obtenir une adresse de domiciliation. Nous verrons comment faire mais aussi combien coûte une domiciliation d’entreprise en ligne. Comment se domicilier ? Se domicilier chez soi La domiciliation à la maison est une option choisie par de nombreux entrepreneurs. Après tout, vous ne perdrez pas de temps dans les transports et vous n’aurez pas à payer de loyer simplement pour aller travailler. C’est donc une option tentante. Toutefois, elle présente quelques inconvénients, notamment l’existence de nombreuses contraintes comme les règles d’urbanismes ou les exigences des autres copropriétaires d’un immeuble. De plus, cela ne peut durer que 5 ans après quoi vous ferez obligatoirement un transfert de siège social. Le local propre C’est une obligation si vous tenez par exemple un garage ou un restaurant. Mais, pour certains la question peut se poser. Vous pourrez travailler et recevoir vos clients dans un cadre professionnel. La mairie ne s’y opposera pas. Toutefois, cela implique de payer une certaine somme, de plus vous n’aurez sans doute accès qu’à un contrat de domiciliation précaire, ce n’est sans doute pas la meilleure option pour un débutant par exemple ! La domiciliation dans un espace de coworking C’est un marché implanté récemment en France mais qui se développe petit à petit. Dans cet espace vous pourrez travailler avec d’autres entrepreneurs, dans une atmosphère d’émulation. De plus vous aurez accès à des services mutualisés. Toutefois, les places sont rares, donc votre dossier sera examiné par un jury et vous n’aurez sans doute accès qu’à un contrat précaire pour une somme élevée ! Comment se domicilier avec une entreprise de domiciliation ? Qu’est qu’une entreprise de domiciliation ? Une entreprise de domiciliation est une société domiciliataire qui dispose d’un agrément préfectoral. Elle offre des services aux entreprises, en l’occurrence une adresse commerciale et ce même si vous n’allez pas véritablement y travailler. Certaines sont polyvalentes et offrent donc des services comme la gestion du courrier ou la location de bureaux ! Vous obtiendrez ainsi par exemple une adresse de domiciliation à Paris ! Quelle est la procédure à suivre pour obtenir une domiciliation commerciale ? La plupart du temps, la procédure à effectuer est assez simple et claire. En effet, tout est faisable en ligne car les sociétés domiciliataires sont dématérialisées. En l’occurrence, vous devrez d’abord vous rendre sur le site de la société de domiciliation en question. Puis, vous vous connecterez. Pour cela, il faudra remplir avec rigueur le formulaire d’inscription. On vous demandera différents renseignements. Par exemple, votre identité, votre lieu de résidence, le nom de votre entreprise, sa forme juridique, son objet social… Bref, toutes les informations que l’on trouve généralement sur un extrait K-Bis. Puis, vous indiquerez pourquoi vous voulez faire appel à la société de domiciliation. Enfin, vous donnerez des précisions sur le type de service que vous recherchez. Toutes les sociétés proposent une durée de contrat différente mais il faut mentionner la durée souhaitée. Vous préciserez aussi le type d’abonnement demandé. En règle générale il faudra choisir entre réexpédition et numérisation du courrier. Évidemment, vous pourrez aussi choisir votre future adresse parmi celle que la société offre ! Une fois que la société aura les informations nécessaires, elle pourra vous envoyer un contrat de domiciliation en bonne et due forme. Vous n’aurez plus qu’à signer ce contrat et à payer la somme demandée pour débuter l’abonnement et ainsi une attestation de domiciliation ! Pin It Article original sur http://www.la-fiscalite.com/