Cock RingWeb HostingSpell Check

Fiscalité

Poids de la fiscalité : la France est championne d’Europe

La France est championne d’Europe concernant le poids de la fiscalité par rapport au PIB. Mais pas de quoi se réjouir, car cela signifie que le niveau de taxation par rapport à la richesse produite est le plus élevé d’Europe. D’après Eurostat, qui est l’organisme en charges des statistiques européenne et qui dépend directement de la Commission Européenne, les recettes fiscales ont représenté 48,4 % du PIB de la France en 2017, bien au-delà de la moyenne de l’UE qui est à 40,2% (et 41,2% pour la zone euro). Ratio recettes fiscales/PIB le plus élevé en France Le ratio recettes fiscales/PIB varie sensiblement d’un État membre à l’autre, les parts les plus importantes d’impôts et de cotisations sociales en pourcentage du PIB en 2017 ayant été enregistrées en France (48,4%), en Belgique (47,3%) et au Danemark (46,5%), suivis de la Suède (44,9%), de la Finlande (43,4%), de l’Autriche et de l’Italie (42,4% chacun) ainsi que de la Grèce (41,8%). Rappelons que le niveau global des prélèvements obligatoires en 2017 devait représenter à 44,5% du PIB, soit presque 4 points de moins que la triste réalité. Non seulement c’est la France qui a le ratio le plus élevé en 2017 mais elle figure aussi parmi les pays dont le ratio a le plus augmenté sur un an : plus 0,7 point soit la cinquième plus forte hausse derrière Chypre, le Luxembourg, la Slovaquie et Malte. Qui eux peuvent se permettre d’augmenter de 0,8 à 1,1 point puisque leur ratio recettes fiscales/PIB se situe entre 30 et 40%. La France est si mal placée à cause de son niveau de cotisations sociales qui, à 18,8% du PIB, est le plus élevé d’Europe. Dans le détail la France axe plus sur recettes fiscales sur les cotisations sociales que sur les impôts et taxes, qu’il s’agisse de l’impôt sur les sociétés, sur le revenu ou encore de la TVA. La France est championne d’Europe mais n’a vraiment pas à en être fière, d’autant plus que la hausse constatée entre 2016 et 2017 pourrait bien être de nouveau constatée sur la période 2017 / 2018, allant ainsi à l’encontre des annonces du gouvernement qui table sur une baisse des prélèvements obligatoires de l’ordre de 0,3 point. Sources : Communiqué de presse et statistiques Eurostat. Pin It Article original sur http://www.la-fiscalite.com/

Tout savoir sur le CFD Trading

Les traders en ligne opèrent généralement sur les CFD. C’est l’instrument financier, en plus du Forex, le plus approprié et le plus simple à appréhender pour un trader débutant. Nous allons dans cet article apprendre tout ce qu’il faut savoir sur le CFD trading. CFD Definition Qu’est ce qu’un CFD ? Les CFD c’est quoi ? Les CFDs, Contract For Difference, ou Contrat De Différence, sont des produits dérivés, au même titre que les contrats Future ou les Options, dont le prix suit celui d’un actif sous-jacent, comme un indice boursier, une action ou une matière première. Ainsi, en achetant un CFD action par exemple, on s’expose aux variations de prix de l’action mais sans la posséder réellement. Dans le monde de la bourse en ligne, le trading CFD est donc un excellent complément mais aussi une alternative au Forex. Similitudes et Différences des CFD et Forex Quelles sont les points communs et les divergences entre CFD et Forex. Forex et CFD dans le trading en ligne présentent plusieurs similitudes et des différences qu’il faut prendre en considération, surtout pour un trader CFD débutant. • Les Similitudes CFD Forex Le trading CFD et le trading Forex présentent de nombreuses similitudes. Premièrement, les deux types de trading impliquent un processus similaire d’exécution. Les traders peuvent facilement entrer ou sortir du marché sur les phases de hausse ou de baisse. Deuxièmement, les transactions CFD et Forex sont exécutées sur la même plateforme de trading, à l’aide de graphiques et de méthodes de tarification similaires. Dans les deux cas, les transactions sont exécutées sur le marché de gré à gré (OTC), entièrement électronique, au sein d’un réseau de banques, sans emplacement physique ni échange central. Une autre similitude entre le trading sur CFD et le trading sur le Forex est que le seul coût du trading est le spread, contrairement aux autres types d’instruments de trading qui facturent des commissions et d’autres frais financiers. La principale similitude entre le trading de CFD et le trading de Forex est que le trader n’a pas réellement la propriété de l’actif sous-jacent. Quand on achète EURUSD par exemple, on n’achète pas réellement des euros ni ne vend des dollars américains, le trader spécule simplement sur le taux de change. De même, lorsqu’un opérateur achète un contrat CFD sur le CAC 40, il ne possède pas les actions de l’indice boursier, mais spécule sur son prix sous-jacent. À bien des égards, le Forex est simplement un autre type de CFD. • Les Différences Forex CFD La principale différence entre le trading de CFD et le trading sur le Forex réside dans le fait que le CFDs trading implique différents types de contrats couvrant un ensemble diversifié de marchés, tels que les indices, l’énergie et les métaux, alors que le Forex offre un trading uniquement sur devises. Le CFD trader a la possibilité de sélectionner différents contrats dont la valeur et la devise varient, en fonction du pays d’origine et de l’actif sous-jacent. Le trading sur le Forex consiste à échanger une devise contre une autre et implique toujours la négociation de lots uniformes. Une dernière différence Forex CFDs tient aux facteurs généraux qui ont tendance à influencer les différents marchés. Le CFD trading est principalement influencé par des facteurs spécifiques, tels que l’offre et la demande d’un produit donné ou les changements de tendance associés aux secteurs d’activité. Le trading sur le Forex, d’autre part, est principalement motivé par des événements mondiaux, tels que de grandes variations de la croissance ou des changements politiques internationaux. Avantages et Inconvénients des CFD Bourse Quels sont les avantages et les inconvénients du trading sur CFD ? Les avantages des CFD : • L’effet de levier : L’effet de levier des CFD est plus élevé que sur les investissements traditionnels. Le trader CFD peut alors miser une somme supérieure au capital détenu, dupliquant les gains potentiels, mais aussi les risques de perte. • La vente à découvert : Certains marchés appliquent des règles qui empêchent la vente à découvert à certains moments. Cela peut exiger des marges plus importantes que pour les achats. Cependant, le marché des CFD n’a généralement pas de telles règles, car le CFD trader ne possède pas l’actif sous-jacent. Cela signifie l’absence de coûts d’emprunt ou de vente à découvert. • L’accès aux marchés avec de faibles fonds : Certains marchés nécessitent des fonds importants pour commencer à investir. Cela limite l’accès au marché et le nombre de transactions possibles et donc les profits potentiels. Un trader CFD en ligne peut toutefois créer un compte avec peu de capitaux et commencer à gagner de l’argent. • Frais peu élevés : Les systèmes de trading sur CFD entraînent des coûts minimes. Les brokers en ligne facturent des frais minimes ou nuls pour entrer et sortir des trades, comparativement aux portefeuilles classiques sur actions ou autres. A la place, ils gagnent de l’argent sur le spread. • Accès à différents marchés sur la même plateforme : Via les CFD, les brokers offrent un accès facile et immédiat à une multitude de classes d’actifs, dont les actions, les indices boursiers, les matières premières ou encore les cryptomonnaies, sur une même plateforme. La diversification et le suivi des positions sont donc facilités avec le trading sur CFD. Les opportunités de trading sont par la même occasion multipliées. Les inconvénients des CFD : • Les risques de levier : Alors que l’effet de levier multiplié les gains potentiels, il augmente aussi les risques de perte. Un usage non contrôlé du levier peut vite devenir dangereux pour le trader CFD. • Les risques du trading court terme : Le trading CFD est souvent assimilé à du trading de court terme et intraday, qui augmente les risques de perte par sa difficulté. • La faible réglementation : Le trading CFD a longtemps souffert d’une image d’arnaque à cause de nombreux brokers peu scrupuleux, qui évoluent dans un univers peu réglementé. L’Union Européenne et les gouvernements ont cependant beaucoup oeuvré depuis quelques années pour protéger les traders indépendants, mais il reste essentiel de s’assurer de la crédibilité et la fiabilité du broker sélectionné. Faites le choix d’un broker solide et régulé comme Admiral Markets. Les avantages du trading de CFD incluent des exigences de marge plus faibles, un accès facile aux marchés mondiaux, pas de règles de vente à découvert ou de day trading et peu ou pas de frais. Cependant, un effet de levier élevé amplifie les pertes lorsqu’elles se produisent et le fait de payer un spread pour entrer et sortir des positions peut être coûteux en l’absence de mouvements de prix importants. Pin It Article original sur http://www.la-fiscalite.com/

Réduction d’IS pour mise à disposition de vélos en location

Depuis le 1er janvier 2016, les entreprises soumises à l’impôt sur les sociétés (IS) bénéficient d’une réduction d’impôt correspondant à 25% du prix d’achat de vélos librement mis à disposition des salariés pour effectuer le trajet entre leur domicile et leur lieu de travail ou même des déplacements professionnels. Certains députés avaient à l’époque demandé à ce que cette réduction d’impôt concerne également les vélos loués par les entreprises et mis à disposition gratuite des salariés, ce qui avait été refusé. Seule l’acquisition d’une flotte de vélos permettait jusqu’à présent de bénéficier de la réduction d’impôts. Cependant, les députés viennent enfin d’adopter un amendement qui permettra aux entreprises de bénéficier de la réduction d’impôt lors de la location de vélos mis gratuitement à disposition des salariés. Ainsi à compter du 1er janvier 2019, toute société louant une flotte de vélo, avec un engagement de 3 ans minimum, pourra bénéficier d’une réduction d’impôt correspondant à 25% du coût de la location annuelle. Voila une décision intelligente car bon nombre d’entreprises se tournent vers la location de flotte clé en main, comprenant notamment l’entretien régulier voire le dépannage. Voir l’amendement 1969 sur le site de l’Assemblée Nationale (format PDF). Pin It Article original sur http://www.la-fiscalite.com/

Sofica 2018 : vous avez moins de 2 mois pour investir

Comme chaque année la campagne de collecte est ouverte pour 2 mois. La campagne Sofica 2018 permet aux contribuables d’acheter des parts de Sociétés de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel (Sofica) en échange d’une réduction d’impôts correspondant à 48% de l’investissement. Cette année 12 Sofica ont été agréées avec un montant d’investissement global atteignant 63 millions d’euros. Rappels sur l’investissement Sofica 2018 L’acquisition de parts de Sofica ne peut dépasser 18.000 euros par foyer fiscal par an. La réduction d’impôt correspond à 40% des sommes investies dans la limite de 25% du revenu net du contribuable. A noter que la réduction d’impôt est portée à 48% pour les SOFICA s’engageant à consacrer au minimum 10% de ses investissements dans des sociétés de réalisation. Ainsi un foyer fiscal qui acquiert avant le 31 décembre 2018 des parts de Sofica à hauteur de 18.000 euros bénéficiera en 2019 d’une réduction d’impôt de 8640 euros qui sera remboursée à l’été 2019 suite à la mise en place du prélèvement à la source à compter du 1er janvier 2019. Mais attention, investir dans des Sofica implique de conserver les parts 5 ans au minimum pour ne pas perdre le bénéfice de l’avantage fiscal, sachant qu’en général on ne peut sorti de ce type d’investissement que lorsque la Sofica procède au remboursement de qui ce fait généralement entre 5 et 10 ans après la souscription. Enfin les investisseurs ne récupèrent jamais l’intégralité de l’investissement, selon les années le montant récupéré oscille entre 60 et 65% de l’investissement. On le vois investir dans une Sofica 2018 offre un crédit d’impôt dès 2019 mais cela implique de devoir bloquer la somme investie pendant 5 à 10 ans avant de récupérer de 60 à 65% de son investissement initial. Il conviendra donc de n’investir que des sommes représentant une faible part du patrimoine et surtout de l’argent dont on n’aura pas besoin au cours des prochaines années. Liste des sociétés agréées par le CNC : SOFICA 2018 (format PDF) Pin It Article original sur http://www.la-fiscalite.com/

Durcissement du malus écologique en 2019

L’article 33 du projet de loi de finances 2019 (PLF 2019) prévoit de durcir le malus à compter du 1er janvier 2019. Ainsi, si le texte est adopté, ce qui est fort probable, le seuil du déclenchement du malus écologique sera abaissé et le montant du malus maximum, s’il ne change pas, sera appliqué à un niveau plus bas qu’en 2018. Un nouveau durcissement du malus écologique en 2019 Dans le cadre de sa politique en faveur de la transition écologique, le Gouvernement souhaite modifier le barème du malus écologique afin d’inciter à acheter des véhicules neufs émettant le moins de CO2 possible. Ainsi,à compter du 1er janvier 2019 le malus serait modifié comme suit : – abaissement du seuil d’application du malus qui passerait de 120 g CO2/km à 117 g CO2/km – application du malus maximum de 10.500 € dès 185 g CO2/km Ce nouveau barème de malus écologique en 2019 devrait permettre de dégager 31 millions d’euros de recettes supplémentaires. Le texte précise par ailleurs que le niveau des recettes attendu pour 2018 est très nettement supérieur à celui initialement prévu : ainsi ce sont 539 millions d’euros qui seront versés alors que le gouvernement tablait sur 388 millions. Soit un excédent de 151 millions d’euros que l’état se gardera bien de reverser aux contribuables. Barème du malus automobile en 2019 Source : article 33 du projet de loi de finances 2019 Pin It Article original sur http://www.la-fiscalite.com/